Le brevet des collèges, comment ça marche ?

Le diplôme national du brevet (DNB) évalue les connaissances et les compétences acquises à la fin du collège. Il fait une large part au contrôle continu et comporte une épreuve orale et quatre épreuves écrites à la fin de la troisième...

Le diplôme national du brevet (DNB) évalue les connaissances et les compétences acquises à la fin du collège. Il fait une large part au contrôle continu et comporte une épreuve orale et quatre épreuves écrites à la fin de la troisième.

Nouveau brevet

Depuis juin 2018, l’obtention du diplôme national du brevet (DNB) repose sur le contrôle continu et cinq épreuves obligatoires passées en fin du cycle 4 (classe de troisième) :

  • une épreuve écrite portant sur le français (100 points)
  • une épreuve écrite portant sur les mathématiques (100 points)
  • une épreuve écrite portant sur les sciences de la vie et de la Terre, la physique-chimie et la technologie (50 points)
  • une épreuve écrite portant sur l’histoire-géographie et l’enseignement moral et civique (50 points)
  • une épreuve orale pendant laquelle l’élève présente un projet travaillé dans le cadre d’un enseignement pratique interdisciplinaire (EPI) ou d’un des 3 parcours éducatifs (Avenir, Citoyen, Artistiques et culturelle), permettant notamment d’évaluer la qualité de l’expression orale (100 points)
    La réussite du collégien au DNB atteste de sa maîtrise du socle commun de connaissances, de compétences et de culture.

La note finale du DNB se décompose en 2 parties :

  1. L’évaluation du socle commun représente 400 points.
    La maîtrise de chacune des huit composantes du socle commun est appréciée lors du conseil de classe du 3e trimestre de la classe de 3e :
  • Maîtrise insuffisante (10 points)
  • Maîtrise fragile (25 points)
  • Maîtrise satisfaisante (40 points)
  • Très bonne maîtrise (50 points)
    grille évaluation finale socle commun cycle4

Remarque : la nature du contrôle continue change car les notes obtenues en cours d’année ne comptent plus comme les années précédentes. Les évaluations dans chaque matière permettront à l’élève de se situer dans la maîtrise des compétences dans chacun des 8 domaines du socle et pourront également donner lieu à une note qui figurera sur le nouveau livret scolaire.

 2. Les épreuves de l’examen représentent 400 points.

  • Les mathématiques (100 points)
  • Le français (100 points)
  • l’histoire-géographie et l’enseignement moral et civique sont évalués sur 50 points
  • Les sciences -SVT, physique-chimie et technologie – (50 points)
  • L’épreuve orale est évaluée sur 100 points
    Des points supplémentaires sont accordés aux candidats ayant suivi un enseignement de complément (ex : latin, …) selon le niveau qu’ils ont acquis à la fin du cycle 4 au regard des objectifs d’apprentissage de cet enseignement :
  • 10 points si les objectifs d’apprentissage du cycle sont atteints
  • 20 points si les objectifs d’apprentissage du cycle sont dépassés
    L’élève est reçu s’il cumule 400 points sur les 800.

Il obtient la mention :

  • assez bien s’il cumule plus de 480 points
  • bien s’il cumule plus de 560 points
  • très bien s’il cumule plus de 740 points
     

Le déroulement des épreuves de l’examen.

1) Quatre épreuves écrites

La première épreuve porte sur les programmes de mathématiques (2 heures)

La seconde épreuve porte sciences expérimentales et de technologie (1 heure)

La troisième épreuve porte sur les programmes de français (3h),

La quatrième épreuve porte sur l’histoire, la géographie et l’enseignement moral et civique (2h)

2) Une épreuve orale

Une nouvelle épreuve orale de 15 minutes (5 minutes d’exposé et 10 minutes d’entretien)

  • De nouvelles compétences évaluées, adaptées aux exigences de la poursuite d’études et du monde actuel : expression orale, conduite de projet, travail en équipe, autonomie.
  • La maîtrise de la langue au cœur de cette nouvelle épreuve : la qualité de l’expression orale vaut pour la moitié des points.
  • Des collégiens impliqués : l’élève présente un projet interdisciplinaire qu’il a conduit dans le cadre des enseignements pratiques interdisciplinaires ou des parcours d’éducation artistique et culturelle, Avenir et citoyen. L’élève choisit le projet qu’il souhaite présenter ; l’évaluation du travail fait et des connaissances acquises dans le cadre du projet vaut pour la moitié des points.
    D’autres informations sur le site internet du Ministère de l’Éducation

 

Comment réussir le DNB et arriver aux épreuves avec un maximum de points ?

Maîtriser au mieux les 8 composantes du socle commun ! Pour cela, un travail régulier (je révise un peu tous les jours !) dans toutes les matières est nécessaire y compris celles qui ne font pas l’objet d’une épreuve comme les langues vivantes par exemple. Les 8 domaines du socle de connaissances sont communes à plusieurs matières.

Travailler régulièrement permet aussi de préparer sereinement les épreuves écrites et orales de juin. On n’apprend pas en 1 ou 2 semaines de révision 10 mois d’enseignement !

A titre d’exemple :

  • l’élève qui a une maîtrise très satisfaisante des 8 composantes du socle cumulera 400 points (8 x 50) et aura déjà son brevet avant même le passage des cinq épreuves de juin.
  • l’élève qui a une maîtrise satisfaisante des 8 composantes du socle commun cumulera 320 points (8 x 40).
  • Celui qui aura une maîtrise fragile n’aura que 200 points (8 x 25).
  • Mais toutes les combinaisons sont possibles puisqu’un élève peut avoir une très bonne maîtrise de 2 domaines du socle (100 pts, 2×50), 3 maîtrise fragile (75 pts, 3×25), 2 maîtrise satisfaisante (80 pts, 2×40) et une maîtrise insuffisante (10 pts, 1×10) soit un total de 265 pts ( 100+75+80+10).

Documents joints

Documents joints

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)